©2019 Editions de la Vérité.

Rechercher

L'homme doit se conduire par raison


On voit la place de l'homme : au-dessus des bêtes et au-dessous des anges.

Cette simple constatation philosophique est d'une immense importance, et voici pourquoi :

Par quoi l'homme est-il au-dessus des bêtes? Par la connaissance intellectuelle, par la raison, reflet de l'intelligence divine.

C'est par la raison que l'homme est homme. Sans elle, il serait une bête. Il est animal, comme les bêtes, mais c'est un animal raisonnable; c'est une animalité surélevée par quelque chose de supérieur : l'intelligence.

Si c'est par la raison que l'homme est homme, c'est donc par la raison qu'il agira en homme.

Si c'est la raison qui, dans l'homme, est supérieure au reste, c'est donc elle qui doit commander.

Si l'homme est doué de ce principe supérieur d'action : l'intelligence, il n'a donc pas le droit de vivre comme les bêtes.

La bête est conduite par sa sensibilité, autrement dit par ses impressions. Pour elle, cela est normal.

Tel objet attire la bête : elle va vers lui. Tel autre objet la repousse : elle s'éloigne.

Mais ce qui est normal pour la bête serait monstrueux pour l'homme.

En suivant les impulsions de la sensibilité, la bête obéit à ce qu'il y a de supérieur en elle. Elle suit la loi que Dieu lui a donnée.

Par contre, l'homme, en suivant les impulsions de sa sensibilité, obéit à ce qui en lui est inférieur, et va contre la loi que Dieu lui a donnée.

-Dom Léonce Crenier, Le juste milieu de la pénitence. Editions de la Vérité. 2019. P. 48-49.

25 vues